Frères
Hier et aujourd'hui
Histoire
Services
Encyclopédie
Visites

 9972237 visiteurs

 67 visiteurs en ligne

nouvelles
Message du Chapitre aux Ministres du G 8 - par db le 14/06/2009 * 17:51
Aux Ministres de l’économie du G8            (traduction fr Philippe Shillings)

Nous Franciscains, Frères Mineurs (Gouvernement de l’Ordre, Ministres et Custodes ) réunis à Assise(Italie) pour le 187ième Chapitre général en cette année 2009, 8ième Centenaire de la fondation de notre Ordre, et provenant de 110 pays du monde, pour y représenter 15000 frères qui partagent directement et concrètement les sorts de nos peuples, nous désirons vous envoyer, à Vous les Ministres de l’économie du G8, le salut franciscain de paix et bien ainsi que ce message chaleureux et fraternel.

Nous percevons dans notre société une reconnaissance insuffisante de certains droits inaliénables de la personne humaine au niveau économique , social, culturel, civil et politique, et parmi eux, le droit à la vie en chacune de ses étapes, à la liberté dans ses multiples manifestations , au travail et à l’étude, les droits de la femme et de l’enfant, sans négliger le problème crucial du chômage et du manque de solidarité avec les familles en difficulté.

Nous constatons une préoccupation croissante par rapport à une globalisation régie par les seules lois du marché, qui produit comme conséquence : l’attribution d’une valeur absolue à l’économie, le chômage, la diminution et la détérioration des services publics, la destruction de l’environnement et de la nature, la production et la vente indiscriminée d’armements, l’augmentation des différences entre riches et pauvres, la concurrence injuste qui situe les nations pauvres dans une position d’infériorité toujours plus évidente, en contraignant des millions de personnes à une émigration désespérée de leurs territoires d’origine.

Pour dépasser la crise économique nous croyons à l’engagement de transformer le style de vie actuel par une sobriété plus responsable, le partage comme alternative à la compétition, le respect de l’environnement  et la non-violence active.

A la lumière de ce qui précède, nous proposons que les gouvernements :

·         Programment une économie qui représente un changement de paradigme, le passage, par conséquent, d’un modèle d’économie de libre marché à un modèle d’économie de la durabilité, qui accorde la primauté à la dimension sociale et environnementale sur celle purement économique et qui garantisse les besoins fondamentaux à tous grace à la contribution de tous.

·         Encouragent des politiques de production qui évitent des produits polluants.

·         Mettent en pratique des politiques énergétiques basées sur des énergies renouvelables dans le respect des écosystèmes.

·         Maintiennent les engagements déjà solennellement pris concernant l’affectation des 0,7% du PIB pour atteindre les huit objectifs de développement du millénaire.

Suivant l’enseignement de François d’Assise, patron de l’écologie, reconnu dans le monde entier comme témoin de paix et de fraternité, nous sollicitons de situer la personne humaine dans toutes ses dimensions au centre de toute action politique, en demandant la promotion ultérieure:

·         Du respect de la dignité et de l’égalité de la personne humaine, avec l’engagement en conséquence pour la construction du bien commun et de la destination universelle des biens.

·         Un effort renouvelé en direction d’un développement durable qui garantisse la réalisation des besoins des générations actuelles sans compromettre les possibilités et les satisfactions des générations futures.

·         Une croissance économique qui se conjugue avec la sauvegarde de la création et la répartition des bénéfices entre tous les pays.

Pour ce motif, nous vous demandons avec sollicitude de tout mettre en œuvre pour satisfaire, de la meilleure manière possible, les attentes et les besoins des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

Comme Frères Mineurs nous Vous assurons de tout notre appui sur cette voie et nous Vous saluons avec les mots de François d’Assise, fondateur de notre Ordre : « Que le Seigneur Vous donne sa paix ! »

Aux Ministres de l’économie du G8            (traduction fr Philippe Shillings)

Nous Franciscains, Frères Mineurs (Gouvernement de l’Ordre, Ministres et Custodes ) réunis à Assise(Italie) pour le 187ième Chapitre général en cette année 2009, 8ième Centenaire de la fondation de notre Ordre, et provenant de 110 pays du monde, pour y représenter 15000 frères qui partagent directement et concrètement les sorts de nos peuples, nous désirons vous envoyer, à Vous les Ministres de l’économie du G8, le salut franciscain de paix et bien ainsi que ce message chaleureux et fraternel.

Nous percevons dans notre société une reconnaissance insuffisante de certains droits inaliénables de la personne humaine au niveau économique , social, culturel, civil et politique, et parmi eux, le droit à la vie en chacune de ses étapes, à la liberté dans ses multiples manifestations , au travail et à l’étude, les droits de la femme et de l’enfant, sans négliger le problème crucial du chômage et du manque de solidarité avec les familles en difficulté.

Nous constatons une préoccupation croissante par rapport à une globalisation régie par les seules lois du marché, qui produit comme conséquence : l’attribution d’une valeur absolue à l’économie, le chômage, la diminution et la détérioration des services publics, la destruction de l’environnement et de la nature, la production et la vente indiscriminée d’armements, l’augmentation des différences entre riches et pauvres, la concurrence injuste qui situe les nations pauvres dans une position d’infériorité toujours plus évidente, en contraignant des millions de personnes à une émigration désespérée de leurs territoires d’origine.

Pour dépasser la crise économique nous croyons à l’engagement de transformer le style de vie actuel par une sobriété plus responsable, le partage comme alternative à la compétition, le respect de l’environnement  et la non-violence active.

A la lumière de ce qui précède, nous proposons que les gouvernements :

·         Programment une économie qui représente un changement de paradigme, le passage, par conséquent, d’un modèle d’économie de libre marché à un modèle d’économie de la durabilité, qui accorde la primauté à la dimension sociale et environnementale sur celle purement économique et qui garantisse les besoins fondamentaux à tous grace à la contribution de tous.

·         Encouragent des politiques de production qui évitent des produits polluants.

·         Mettent en pratique des politiques énergétiques basées sur des énergies renouvelables dans le respect des écosystèmes.

·         Maintiennent les engagements déjà solennellement pris concernant l’affectation des 0,7% du PIB pour atteindre les huit objectifs de développement du millénaire.

Suivant l’enseignement de François d’Assise, patron de l’écologie, reconnu dans le monde entier comme témoin de paix et de fraternité, nous sollicitons de situer la personne humaine dans toutes ses dimensions au centre de toute action politique, en demandant la promotion ultérieure:

·         Du respect de la dignité et de l’égalité de la personne humaine, avec l’engagement en conséquence pour la construction du bien commun et de la destination universelle des biens.

·         Un effort renouvelé en direction d’un développement durable qui garantisse la réalisation des besoins des générations actuelles sans compromettre les possibilités et les satisfactions des générations futures.

·         Une croissance économique qui se conjugue avec la sauvegarde de la création et la répartition des bénéfices entre tous les pays.

Pour ce motif, nous vous demandons avec sollicitude de tout mettre en œuvre pour satisfaire, de la meilleure manière possible, les attentes et les besoins des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

Comme Frères Mineurs nous Vous assurons de tout notre appui sur cette voie et nous Vous saluons avec les mots de François d’Assise, fondateur de notre Ordre : « Que le Seigneur Vous donne sa paix ! »

Fermer Fermer


Thèmes spirituels
Renseignements

Pour nous joindre :
7 rue Marie-Rose 75014 PARIS
téléphone : 01 40 52 12 70
télécopie : 01 40 52 12 90
accueil@franciscains-paris.org

La porterie est ouverte
de 8 h 45 à 11 h 45 et
de 14 h 30 à 18 h 30

(sauf le dimanche)

La chapelle est ouverte
de 7 h 30 à 12 h 30
de 14 h 45 à 19 h 30.

  8 h : Laudes (dim. 8 h 45)
12 h : messe communautaire
18 h 30 : prière silencieuse
19 h : vêpres
DIMANCHE messe à 10 h 30

location des salles

Descriptif

Salle Duns Scot

80 m2, jusqu'à 40 personnes. Une salle agréable, d'accès immédiat puisque située au rez-de-chaussée.

Petites salles de réunion

Egalement au rez-de-chaussée, 4 petites salles conviviales pour 4 à 8 personnes.

Salle Saint-Antoine de Padoue

de 100 à 300 m2, avec une scène (jusqu'à 200 places).

Une salle moderne, en sous-sol, avec une vaste scène, un rideau électrique. Une puissante sono, avec micros fixes et sans-fil. Connection internet haut-débit, vidéo-projecteur. L'éclairage permet de diviser la salle en différentes zones, et distingue la scène de la salle. Une salle donc spécialement adaptée aux conférences.

Réservations :

Toutes les réservations se font par écrit après accord du frère responsable,

pour tout contact : salles@franciscains-paris.org

Photos salles

 
Merci pour votre visite !
Que le Seigneur Jésus-Christ accompagne votre route, et vous donne la Paix !

Tau_du_Bresil.jpg