Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Frères
Hier et aujourd'hui
Histoire
Services
Encyclopédie
Visites

 2328017 visiteurs

 49 visiteurs en ligne

ASCENSION 2015

  Cette fête de l’Ascension nous met en situation d’attente, d’espérance confiante en la promesse de Jésus : « Je vais envoyer sur vous ce que le Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une force venue d’en haut. » Notez la beauté et la profondeur de l’expression : « être revêtu d’une force venue d’en haut ». Comme le nouveau baptisé est revêtu du vêtement blanc, symbole de la vie nouvelle en Christ. « Vous tous qui avez été baptisés, nous dit saint Paul, vous avez revêtu le Christ. », « Jean a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés dans quelques jours. » Le mot baptême signifie « être plongé ». Jésus nous annonce que nous serons plongés dans l’Esprit Saint, immergés tout entiers dans la vie en Dieu, la vie dans l’Esprit. Dans l’Esprit Saint, nous faisons corps avec Jésus ressuscité, nous ne faisons plus qu’un avec lui. Si Jésus est la tête, nous sommes les membres de son corps, irrigués par la même sève de son Esprit d’amour.

    Les textes de ce jour donnent une très belle définition de l’Église. L’Église, c’est ce peuple d’hommes, de femmes, d’enfants, qui se laissent illuminer, embraser, saisir tout entiers par la force du Saint Esprit.On raconte qu’un jour de Pentecôte où tous les frères sont réunis à la Portioncule, près d’Assise, en chapitre de la toute nouvelle Fraternité fondée par François, les gens des alentours virent un grand feu embraser toute la forêt où se tenaient les frères. Ils accoururent tous pour aider les frères à maîtriser l’incendie. En arrivant, ils virent simplement les frères prier avec une telle ardeur, qu’ils étaient comme embrasés, illuminés par le feu du Saint Esprit.

Par le baptême, nous avons été plongés dans l’eau et l’Esprit Saint, nous avons revêtu le Christ. Désormais, le Christ vit en nous. Est-il, dans chacune de nos vies, cette flamme qui brille, nous embrase, nous illumine ?

    L’Église est le peuple que le Christ a choisi pour se rendre présent au monde aujourd’hui. C’est en ce sens que l’on peut dire, avec saint Paul, que l’Église est le Corps du Christ. Relisez bien le texte de Paul et vous verrez que personne dans l’Église, pas même le Pape, pas même le plus grand saint, personne ne peut se dire Corps du Christ. C’est ensemble que nous faisons signe. « Au terme, écrit Paul, nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ. »

Pour nous le faire comprendre, il y a un épisode savoureux de la vie de François. « François disait que serait un bon frère mineur celui qui réunirait en lui la vie et les mérites de ces saints frères : la foi du frère Bernard, la simplicité et la pureté du frère Léon, la courtoisie du frère Ange… ».

Personne ne peut s’ériger en modèle. Mais chacun a reçu de Dieu un charisme, une grâce particulière, dont il est responsable, qu’il reçoit mission de mettre au service de tous. Ecoutons encore l’Apôtre Paul : « Je vous encourage à suivre fidèlement l’appel que vous avez reçu de Dieu (…) Chacun d’entre nous a reçu le don de la grâce comme le Christ nous l’a partagée. »

    Dans l’Esprit saint, nous avons tout reçu. Et cette plénitude de la vie de Dieu, nous avons à la transmettre, en paroles et en actes. « Allez dans le monde entier, dit Jésus à ses disciples. Proclamez le Bonne Nouvelle à toute la création. »

Nous sommes aujourd’hui dépositaires de cette Bonne Nouvelle. Elle n’est pas pour nous seulement, pour nous d’abord, mais pour tout homme, et même pour toute la création. Dieu n’a aujourd’hui que nos yeux, nos mains, nos cœurs, pour dire et signifier sa présence aimante auprès de son peuple. Jésus, qui a tout reçu du Père, nous a tout donné. Nous sommes habités par la plénitude de la vie. Il nous reste à ouvrir les mains pour l’accueillir et la partager.

    Être chrétien, c’est donc s’ouvrir à la vie de l’Esprit, être plongé, vivifié, transfiguré, par l’Esprit de Jésus Ressuscité.

Voilà le cœur de notre foi ; le Christ ressuscité n’est pas à chercher ailleurs que dans nos vies. Il nous fait participer à sa vie divine. Il abat le mur du péché qui nous rendait incapable de nous rapprocher de Dieu.

Habités par la vie du Ressuscité, par son Esprit, nous sommes les témoins de sa vie nouvelle offerte à tout homme et à tous les hommes. Nous n’aurons jamais fini de méditer sur la confiance de Jésus qui remet entre nos mains sa lumière. Confiance et vulnérabilité de Jésus qui remet sa vie, sa parole, sa mission, entre nos mains.

Seigneur Jésus, que ta lumière brille dans ma vie et l’illumine de ta présence.   Qu’à travers moi, ta lumière illumine mes proches et tous ceux que suis appelés à rencontrer.

            Donne-moi la force de ton Esprit Saint. Qu’il me saisisse tout entier. Qu’il            fasse de moi un témoin de ta vie, de ton amour offert à tout homme. Viens Esprit Saint. Viens, ne tarde plus !

Frère Nicolas

ASCENSION 2015

  Cette fête de l’Ascension nous met en situation d’attente, d’espérance confiante en la promesse de Jésus : « Je vais envoyer sur vous ce que le Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une force venue d’en haut. » Notez la beauté et la profondeur de l’expression : « être revêtu d’une force venue d’en haut ». Comme le nouveau baptisé est revêtu du vêtement blanc, symbole de la vie nouvelle en Christ. « Vous tous qui avez été baptisés, nous dit saint Paul, vous avez revêtu le Christ. », « Jean a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés dans quelques jours. » Le mot baptême signifie « être plongé ». Jésus nous annonce que nous serons plongés dans l’Esprit Saint, immergés tout entiers dans la vie en Dieu, la vie dans l’Esprit. Dans l’Esprit Saint, nous faisons corps avec Jésus ressuscité, nous ne faisons plus qu’un avec lui. Si Jésus est la tête, nous sommes les membres de son corps, irrigués par la même sève de son Esprit d’amour.

    Les textes de ce jour donnent une très belle définition de l’Église. L’Église, c’est ce peuple d’hommes, de femmes, d’enfants, qui se laissent illuminer, embraser, saisir tout entiers par la force du Saint Esprit.On raconte qu’un jour de Pentecôte où tous les frères sont réunis à la Portioncule, près d’Assise, en chapitre de la toute nouvelle Fraternité fondée par François, les gens des alentours virent un grand feu embraser toute la forêt où se tenaient les frères. Ils accoururent tous pour aider les frères à maîtriser l’incendie. En arrivant, ils virent simplement les frères prier avec une telle ardeur, qu’ils étaient comme embrasés, illuminés par le feu du Saint Esprit.

Par le baptême, nous avons été plongés dans l’eau et l’Esprit Saint, nous avons revêtu le Christ. Désormais, le Christ vit en nous. Est-il, dans chacune de nos vies, cette flamme qui brille, nous embrase, nous illumine ?

    L’Église est le peuple que le Christ a choisi pour se rendre présent au monde aujourd’hui. C’est en ce sens que l’on peut dire, avec saint Paul, que l’Église est le Corps du Christ. Relisez bien le texte de Paul et vous verrez que personne dans l’Église, pas même le Pape, pas même le plus grand saint, personne ne peut se dire Corps du Christ. C’est ensemble que nous faisons signe. « Au terme, écrit Paul, nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ. »

Pour nous le faire comprendre, il y a un épisode savoureux de la vie de François. « François disait que serait un bon frère mineur celui qui réunirait en lui la vie et les mérites de ces saints frères : la foi du frère Bernard, la simplicité et la pureté du frère Léon, la courtoisie du frère Ange… ».

Personne ne peut s’ériger en modèle. Mais chacun a reçu de Dieu un charisme, une grâce particulière, dont il est responsable, qu’il reçoit mission de mettre au service de tous. Ecoutons encore l’Apôtre Paul : « Je vous encourage à suivre fidèlement l’appel que vous avez reçu de Dieu (…) Chacun d’entre nous a reçu le don de la grâce comme le Christ nous l’a partagée. »

    Dans l’Esprit saint, nous avons tout reçu. Et cette plénitude de la vie de Dieu, nous avons à la transmettre, en paroles et en actes. « Allez dans le monde entier, dit Jésus à ses disciples. Proclamez le Bonne Nouvelle à toute la création. »

Nous sommes aujourd’hui dépositaires de cette Bonne Nouvelle. Elle n’est pas pour nous seulement, pour nous d’abord, mais pour tout homme, et même pour toute la création. Dieu n’a aujourd’hui que nos yeux, nos mains, nos cœurs, pour dire et signifier sa présence aimante auprès de son peuple. Jésus, qui a tout reçu du Père, nous a tout donné. Nous sommes habités par la plénitude de la vie. Il nous reste à ouvrir les mains pour l’accueillir et la partager.

    Être chrétien, c’est donc s’ouvrir à la vie de l’Esprit, être plongé, vivifié, transfiguré, par l’Esprit de Jésus Ressuscité.

Voilà le cœur de notre foi ; le Christ ressuscité n’est pas à chercher ailleurs que dans nos vies. Il nous fait participer à sa vie divine. Il abat le mur du péché qui nous rendait incapable de nous rapprocher de Dieu.

Habités par la vie du Ressuscité, par son Esprit, nous sommes les témoins de sa vie nouvelle offerte à tout homme et à tous les hommes. Nous n’aurons jamais fini de méditer sur la confiance de Jésus qui remet entre nos mains sa lumière. Confiance et vulnérabilité de Jésus qui remet sa vie, sa parole, sa mission, entre nos mains.

Seigneur Jésus, que ta lumière brille dans ma vie et l’illumine de ta présence.   Qu’à travers moi, ta lumière illumine mes proches et tous ceux que suis appelés à rencontrer.

            Donne-moi la force de ton Esprit Saint. Qu’il me saisisse tout entier. Qu’il            fasse de moi un témoin de ta vie, de ton amour offert à tout homme. Viens Esprit Saint. Viens, ne tarde plus !

Frère Nicolas

Fermer Fermer


Date de création : 14/05/2015 * 11:55
Catégorie : Hier et aujourd'hui - Homélies
Page lue 8262 fois

Thèmes spirituels
Renseignements

Pour nous joindre :
7 rue Marie-Rose 75014 PARIS
téléphone : 01 40 52 12 70
télécopie : 01 40 52 12 90
accueil@franciscains-paris.org

La porterie est ouverte
de 8 h 45 à 11 h 45 et
de 14 h 30 à 18 h 30

(sauf le dimanche)

La chapelle est ouverte
de 7 h 30 à 12 h 30
de 14 h 45 à 19 h 30.

  8 h : Laudes (dim. 8 h 45)
12 h : messe communautaire
18 h 30 : prière silencieuse
19 h : vêpres
DIMANCHE messe à 10 h 30

location des salles

Descriptif

Salle Duns Scot

80 m2, jusqu'à 40 personnes. Une salle agréable, d'accès immédiat puisque située au rez-de-chaussée.

Petites salles de réunion

Egalement au rez-de-chaussée, 4 petites salles conviviales pour 4 à 8 personnes.

Salle Saint-Antoine de Padoue

de 100 à 300 m2, avec une scène (jusqu'à 200 places).

Une salle moderne, en sous-sol, avec une vaste scène, un rideau électrique. Une puissante sono, avec micros fixes et sans-fil. Connection internet haut-débit, vidéo-projecteur. L'éclairage permet de diviser la salle en différentes zones, et distingue la scène de la salle. Une salle donc spécialement adaptée aux conférences.

Réservations :

Toutes les réservations se font par écrit après accord du frère responsable,

pour tout contact : salles@franciscains-paris.org

Photos salles

Vous êtes ici :   Accueil » Fête de l'Ascension 2015
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
YPPGbw
Recopier le code :


  Nombre de membres 24 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
YPPGbw
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!